02 décembre 2016

La grande galaxie d'Andromède

La grande galaxie d'Andromède, depuis le Pic de l'Huile en Savoie. 1h50 de pose sur canon EOS 600d, avec mon Newton de 8 pouces de diamètre.

C'est en se caillant, en période hivernale, qu'on a les plus beaux ciels et qu'on peut faire les plus belles photos avec un simple APN sur un télescope, grâce au froid!


04 septembre 2016

La nébuleuse de l'Iris

NGC 7023 alias "nébuleuse de l'Iris" est une nébuleuse en réflexion située dans la constellation de Céphée. Les poussières et le gaz qui la composent sont illuminés par la réflexion de la lumière des étoiles qui sont dans son voisinage. Ici, en particulier, il y a une étoile très brillante qui l'illumine. Mais on distingue également des zones très sombres, non éclairées, qui sont mises en évidence car elles cachent les étoiles qui constituent l'arrière plan.


En cette soirée du 2 septembre 2016, il faisait très doux. Aussi le capteur de mon appareil photo avait tendance à surchauffer, ce qui explique le bruit important de cette image malgré un temps de pose convenable (1h30).
Plus de détails techniques ici: http://www.astrobin.com/262566
En visuel, l'étoile centrale apparaît nettement visible dans un télescope de n'importe quelle taille. Dans un 200mm de diamètre, on aperçoit le halo autour de l'étoile. Les zones sombres sont nettement plus difficiles à distinguer. Personnellement, je n'ai pas réussit, mais je pense que si on connait bien la région, on doit forcément pouvoir imaginer les zones sombres de la nébuleuse en cherchant l'absence des étoiles du fond du ciel.

Autre photo réalisée cet été, "la nébuleuse du croissant", le 31 juillet 2016:



Cette nébuleuse, située dans la constellation du Cygne, est une nébuleuse en émission. Ce sont des vent ionisants de différentes vitesse qui créent sa lumière, comme un front, ou comme une bulle.
Ici, le bruit (ou plutôt l'absence de netteté dûe au filtrage anti-bruit) s'explique par le faible temps de pose (seulement 1h) en plus de la chaleur. Cette soirée fut écourtée par l'arrivée de nuages.

19 décembre 2015

La nébuleuse de l'étoile flamboyante

Une bien belle soirée, ce 12 décembre 2015 au Pic de l'Huile (Savoie). Un ciel limpide, sans aucune humidité.
A l'oeil nu, dans le Cocher, on ne distinguera qu'une faible petite étoile.
Dans un télescope, en visuel, on verra de beaux amas d'étoiles.
Mais en photo, avec un matériel réglé aux petits oignons, cette zone du ciel révèle des merveilles! La petite étoile éclaire des gaz en bleu au milieu d'autres gaz illuminés en rouge. Cette zone fait environ 5 années lumières de large.



Pour plus de détails sur cette prise de vue, et une image en haute résolution: http://www.astrobin.com/231826

15 juin 2015

03 mars 2015

Le triplet du Lion

Voici ma dernière photo. C'est jusqu'à maintenant, ma préférée!
Elle est techniquement parmi mes meilleures, même si c'est toujours perfectible (heureusement!). Mais c'est surtout qu'elle révèle mon type d'objet préféré: un amas de galaxies.

Les planètes tournent autour des étoiles; les étoiles se regroupent parfois en amas; les étoiles et les amas forment des galaxies; on pourrait penser que ça s'arrête là, mais non; même les galaxies se regroupent en amas et sont en interaction entre elles. Pire encore, elles entrent parfois en collision, mélangent leurs étoiles et se déforment! Ces mouvements se font cependant sur plusieurs milliards d'années...

Certaines zones du ciel sont bourrées de galaxies visibles! Si on ajoute à cela les galaxies plus éloignées qui sont en arrière plan, on peut obtenir des photos remplies de galaxies qui contiennent chacune plusieurs centaines de milliards d'étoiles! L'astrophoto est souvent le seul moyen pour un amateur d'observer de tels amas car ils sont souvent trop peu lumineux pour être directement observés dans l'oculaire d'un télescope de taille modeste.

Le Triplet du Lion (NGC 3628, M65 et M66) le 21 février 2015 depuis le Pic de l'Huile (La Table, 73) avec un télescope Newton de 200mm.

Le Triplet du Lion est un petit amas de 3 galaxies, mais il fait probablement partie d'un amas plus grand. En outre, si vous affichez cette photo en pleine résolution, vous pourrez apercevoir des petites galaxies éloignées en arrière plan. Il y a au total 10 galaxies visibles sur cette photo! D'autres amas plus célèbres, comme celui de la Vierge, peuvent révéler encore bien plus de galaxies, mais celles de ce Triplet sont vraiment très jolies.
La galaxie en bas à droite (M66) aurait par le passé rencontré sa voisine de gauche (NGC3628) ce qui aurait déformé l'un de ses bras spiraux.

Cette photo a remporté le challenge du mois de février 2015 du groupe Facebook AAA.

23 février 2015

La comète C/2014 Q2 Lovejoy

Depuis début Janvier, une très belle comète est visible dans le ciel nocturne sous nos latitudes. D'abord visible vers l'Est en début de soirée, elle s'éloigne maintenant de nous mais reste resplendissante actuellement vers l'Ouest du côté de la constellation de Cassiopée.

Elle est si brillante que le halo lumineux de son noyau est bien visible aux jumelles.
La comète C/2014 Q2 Lovejoy, point brillant diffus visible au dessus des montagnes
au crépuscule, au début du mois de Janvier 2015
La comète C/2014 Q2 Lovejoy, le 15 janvier au moment où son éclat culminait. Cette photo n'est pas très nette car je l'ai réalisée depuis mon village qui est
surpeuplé de lampadaires...

Et par une nuit splendide du mois de février, elle est passée tout près d'une petite nébuleuse planétaire dans un superbe champ d'étoiles:

La comète C/2014 Q2 Lovejoy, le 19/02/2015 lors de son passage tout près
de la nébuleuse planétaire du "petit altère" M76 (à droite, sous l'étoile jaune)

Un moment unique!



28 janvier 2015

Challenge du mois du groupe Facebook "Astronomes et astrophotographes amateurs"

Aujourd'hui j'ai remporté le challenge du mois de janvier 2015 sur le groupe Facebook "Astronomes et astrophotographes amateurs" dont le thème était "Orion", avec cette photo! :-)


27 décembre 2014

Juillet - Decembre 2014

Bonjour!
Je profite des vacances de Noël pour faire une petite rétrospective des 6 derniers mois.
Pour obtenir la photo en haute résolution et des détails sur la prise de vue, je met le lien direct vers mon compte Astrobin sous la photo.

18 Juillet 2014 - La nébuleuse de l'Aigle et l'Haltère

La nébuleuse de l'Aigle est très grande et passe à peine dans le champ de mon télescope, mais la forme d'un aigle est assez visible! En son centre, on y distingue les fameux "piliers de la création" qu'une photo de Hubble a rendu célèbres. C'est une zone très active où se créent de nouvelles étoiles. Cette image est encore l'une des premières réalisées avec mon nouvel appareil "dé-filtré" et je ne maîtrisais pas encore très bien la balance des couleurs; cette image a une dominante un peu trop orangée et manque de temps de pose (beaucoup de bruit).

Plus de détails

La nébuleuse de l'Haltère est bien plus petite, mais c'est néanmoins la plus grande nébuleuse planétaire visible depuis notre vaisseau terre. Ici, au contraire, il s'agit de la mort d'une étoile. Mêmes défauts de couleur et manque de précision (mauvaise collimation probablement) sur cette image.
Plus de détails

26 Juillet 2014 - Estivales Webastro

Au milieu de l'été, des astronomes de la France entière se retrouvent non loin de chez nous dans le massif des Bauges pour une soirée d'observation en communauté, avec une bonne tartiflette pour tenir toute la nuit! L'ambiance cette année était très humide! Le ciel était bien visible après un bel orage, mais l'humidité ambiante se condensait sur les optiques à un point encore jamais vu! Les téléscopes étaient dégoulinant; on a appellé cette soirée "bloup bloup"!
Séance d'observation du soleil le lendemain de la soirée Webastro dans les Bauges

La nébuleuse trifide est une rescapée, souvenir de cette soirée humide!
Plus de détails

16 aout 2014 - La Grande dentelle du Cygne et la Galaxie d'Andromède

Plus de détails
Il s'agit d'un rémanent de supernova, c'est à dire ce qu'il reste de l'explosion d'une étoile géante. En fait, cette photo n'est qu'une des 3 parties des "dentelles du Cygne" également appelées "Nébuleuse du voile". C'est une de mes premières photos où je me suis vraiment appliqué! On peut dire que je suis enfin sorti du mode "test"! C'est à dire que j'ai fait plus de poses que d'habitude et j'ai peaufiné le traitement. A noter que j'ai d'ailleurs effectué un traitement particulier qui consiste à réduire l'éclat des étoiles pour faire ressortir la nébuleuse.
En visuel dans un gros télescope, cet objet est superbe à observer, mais il faut un très bon ciel et souvent un filtre.

La grande galaxie d'Andromède fait partie des classiques. C'est la plus grande galaxie visible (en taille apparente). Elle se disingue à l'oeil nu sous un bon ciel! Elle est très photogénique, mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle ne donne pas grand chose en visuel dans un télescope car elle est trop diffuse. Mieux vaut l'observer avec de simples jumelles! Cette photo de fin de soirée aurait mérité plus de patience et de temps de pose, mais surtout d'un traitement HDR (avec des poses de durée différente afin de faire ressortir les détails du centre qui sont saturés). Ce sera pour une prochaine fois :-)

Plus de détails

25 aout 2014 - Astroguindaine

Au col du Lautaret, se trouve un gite destiné aux astronomes amateurs qu'un petit groupe de notre club avons loué pour 3 jours. Ce fut merveilleux! Le ciel n'a malheureusement pas été dégagé comme on l'aurait souhaité, mais nous avons tout de même pu avoir une fenêtre au cours d'une soirée pour faire de belles observations. Nous avons également pu observer le soleil pendant la journée, et nous avons fait de magnifiques balades!
Emma, ma fille, observant le soleil dans la lunette du club, au chalet "Astroguindaine" du col du Lautaret

La photo souvenir de ce magnifique séjour est la petite dentelle du Cygne , une autre partie du même rémanent de supernova photographié 10 jours plus tôt. Cette photo est relativement réussie compte tenu du faible nombre de poses réalisées (à cause des nuages qui arrivaient), ce qui témoigne de la qualité du ciel à cette altitude! Elle montre également un défaut de mise au point, qui se voit facilement au dédoublement des aigrettes de l'étoile brillante. C'est ce qui arrive quand on se presse trop...

Plus de détails

 2 septembre 2014 - La nébuleuse Pac-Man!

En regardant cette photo avec le recul, je me dit que je devrais refaire le traitement numérique car j'ai l'impression qu'on peut en tirer quelque-chose de plus détaillé et de plus équilibré visuellement! De quoi occuper une soirée pluvieuse?! :-) Mais c'est aussi à partir de cette photo que je remarque un nouveau défaut de mon télescope, que j'ai corrigé depuis: il s'agissait de "tilt". C'est à dire que la mise au point n'était pas possible sur tout le champ et ça jouait également sur la correction de coma qui n'était plus efficace en bord de champ (étoiles étirées dans les coins, mais de manière non régulière). La raison était un déréglage du miroir secondaire ainsi qu'un décalage de l'angle du porte-oculaire. 

Plus de détails

17 octobre 2014 - La galaxie du triangle

C'est certainement ma galaxie préférée et ce n'est donc certainement pas la dernière photo que j'en ferais! Surtout que celle-ci est râtée! J'avais toujours ce défaut de tilt et en plus, j'ai bricolé un pare-buée qui a provoqué un gros gradient qui a rendu le traitement un peu destructeur. 
Plus de détails

24 octobre 2014 - La rose cosmique

C'est un amas d'étoiles associé à une nébulosité. Le champ autour de l'objet est superbe, avec un autre amas proche, des petites nébuleuses et des traînées noires indiquant la présence de poussières (nébuleuse obscure en premier plan). Mais avec cette photo, je commençais à vraiment déprimer quant à la santé de mon téléscope! Défaut de tilt encore plus présent, collimation impossible, coma importante,... 
Plus de détails
Alors j'ai tout démonté (secondaire, primaire, porte-oculaire) nettoyé et re-réglé! C'est là que j'ai vu que mon secondaire s'était bien décalé à force de collimater. J'en ai profité pour caler le porte-oculaire qui présentait un petit défaut de perpendicularité. Ce fut aussi l'occasion de faire mon premier nettoyage de miroir (une opération délicate mais nécessaire pour enlever la poussière et le gras qui s'accumulent avec le temps). Enfin, je me suis aperçu que mon correcteur de coma n'était pas à la distance optimale du capteur et j'ai donc ajouté une bague de 1mm dans le montage T2.
Les photos qui vont suivre vont montrer que tout ceci fut bien utile!

31 octobre 2014 - Amas d'étoiles M34, test des nouveaux réglages

Etoiles bien rondes jusqu'en bordure de champ, détails perceptibles entre les étoiles (des galaxies probablement, c'est toujours merveilleux de découvrir des objets imprévus sur une photo!), ouf, tout semble correct à nouveau!
Plus de détails

21 décembre 2014 - Zone de la nébuleuse du Coeur

Cette soirée là, j'avais un nouvel oculaire à tester; le but n'était donc pas de faire de la photo. Mais j'avais aussi un nouveau collimateur à tester (Farpoint 2", avec un petit triangle au milieu du miroir). Ce collimateur s'avère très efficace et simplifie grandement les préparatifs. Cette photo est donc plus un test de collimation qu'autre chose, surtout que le givre fut arrivé avant un temps de pose raisonnable. Mais le test est très positif là aussi, les étoiles sont fines et bien proportionnées! Youpi!
Plus de détails

22 décembre 2014 - La nébuleuse de la Bulle et la grande nébuleuse d'Orion

Quel objet étrange et de circonstance pour Noël! Une bulle de gaz formée par une grosse étoile agissant sur le gaz environnant. Une grosse boule de noël de 10 années lumières de diamètre! C'est un objet très faible, difficile à photographier. Dans le même champ, on trouve un bel amas d'étoiles (M52) et des étoiles bien colorées. 
Plus de détails
Et pour terminer cette soirée qui fut probablement la dernière soirée astro de l'année, mais peut-être aussi une des meilleures tant le ciel et le climat étaient bons, j'eu même le temps de faire quelques acquisitions de la fameuse grande nébuleuse d'Orion. La prise de vue n'est pas le plus difficile à faire sur cet objet, tant il est lumineux (enfin, une fois que tout est bien réglé!). Mais le traitement numérique, pour avoir un rendu HDR satisfaisant, est quant à lui très chronophage!

Plus de détails
A l'année prochaine!


09 septembre 2014

Expo photo à la Rochette

Cela fait quelques mois que je n'ai rien posté sur mon blog!
Mais nous n'avons cependant pas chômé pendant l'été au sein du club astro de la Rochette et nous avons préparé une petite expo photo qui se déroulera les 12, 13 et 14 septembre, de 10h à 18H. Un vernissage aura lieu à 18h ce vendredi.


Alors en attendant que je fasse une petite rétrospective des événements (et photos) de l'été, je vous invite à venir voir notre expo qui comporte bien sûr les dernières images réalisées!
Venez nombreux voyager dans notre univers, c'est gratuit et on ne manquera pas de vous parler de toutes ces merveilles du ciel qui animent notre passion!

08 juillet 2014

La nébuleuse de la Lagune et la nébuleuse de l'Amérique du Nord



La nébuleuse de la Lagune (M8)  - Cliquez pour accéder à la photo originale sur Astrobin
Une partie de la nébuleuse "Amérique du Nord" (NGC7000)
Ces 2 images ont été réalisées le 20 juin 2014, sous le ciel du Pic de l'Huile en Savoie, au cours d'une première séance d'essai de mon nouvel APN modifié pour l'astro (un Canon 600d Astrodon inside)
Content :-)
La nébuleuse de la Lagune est visible dans un téléscope modeste, voir même à l'oeil nu, mais bien sûr avec moins de détails et sans couleurs. Par contre, la nébuleuse Amérique du Nord nécessite un oculaire grand champ pour être visible et un équipement adapté pour être prise en photo car elle émet beaucoup dans les rouges extrêmes. De plus, elle est très étendue et la photo ci-dessus n'en représente qu'une petite partie.
Toutes deux sont des nébuleuses diffuse dites en "émission", c'est à dire qu'elle sont composées de gaz (principalement hydrogène) qui s'illumine par ionisation en absorbant l'énergie des étoiles chaudes proches. Les dimmensions sont d'environ 110 années-lumière pour la première et 50 années-lumière pour la seconde.

06 mai 2014

Nuit au sommet: observatoire du Pic du Midi

Il y a plus d'un an, j'ai eu 40 ans et ma femme avait organisé une petite fête à la maison. Mes amis se sont cotisés pour m'offrir une "nuit au sommet". Cela consiste en une montée en téléphérique jusqu'à près de 3000m d'altitude et un hébergement dans les quartiers scientifiques de l'observatoire du Pic du Midi, dans les Pyrénées. Nous avions réservé longtemps à l'avance et cela s'est concrétisé il y a 2 semaine.

Au programme étaient prévus la visite guidée du musée de l'observatoire, un bon repas, des observations et explications du ciel, une nuit dans une chambre des quartiers scientifiques, le lever du soleil, visite des coupoles et reste de la journée à admirer le panorama avant de redescendre.
Malheureusement, la météo n'était vraiment pas avec nous. Il a fait très froid, des vents violents et surtout de la brume et de la neige en permanence. Nous avons tout de même pu voir le soleil se lever, mais se sont les seuls instants où le ciel s'est dévoilé, durant seulement quelques minutes.




Heureusement, notre guide (Michel)  était extra et nous a fait passer de bons moments en nous racontant toute l'histoire du Pic et en nous parlant du cosmos! La visite de la coupole Bernard Lyot était un très bon moment également et voici donc quelques photos de ce sacré coucou que j'ai vraiment aimé voir en vrai!







Ce fut un week-end mémorable, en plus, en amoureux sans les enfants, c'était super ;-)

Merci à tous!!

22 mars 2014

La grande nébuleuse d'Orion et Jupiter... sur Astrobin!


Après avoir boudé un peu mon blog parce-qu'il détruit la qualité de mes images, je me décide quand-même a faire un petit résumé de mes 2 dernières réalisations. Mais à partir de maintenant, je ne mettrais que des vignettes volontairement réduites qui pointeront vers le site Astrobin que je recommande par ailleurs. Ce site nous permet à nous, astronomes amateurs, de déposer nos images sans dégradation de qualité et d'y associer tout un tas d'informations techniques sur les moyens employés. Et il permet à tous ceux qui apprécient les belles images d'amateurs d'aller explorer une quantité incroyable de clichés magnifiques et d'éventuellement s'intéresser aux techniques et matériels utilisés. En outre, ce site est un véritable réseau social entre astro-photographes amateurs qui nous permet de "liker" et commenter les images! Enfin, une fonctionnalité qui n'est pas des moindres, Astrobin fait automatiquement la "réduction astrométrique" des images. C'est à dire que lorsque vous passez la souris sur un cliché, astrobin vous indique automatiquement le nom de tous les objets qu'il a pu reconnaître. C'est assez impressionnant!

La photo ci-dessous, prise le 23 février 2014 est le 2ème cliché réalisé avec mon nouveau tube 200/800 en carbone. On y voit 2 nébuleuses très connues: la grande nébuleuse d'Orion (alias M42), sur la majeure partie droite de l'image, cette véritable pouponnière d'étoiles située suffisamment près de nous (1300 années lumières) pour être visible dans une simple paire de jumelles. A sa gauche, la nébuleuse "de l'home qui marche", plus faible, nécessite elle un bon téléscope pour être rendue visible. Pouvoir obtenir ces 2 nébuleuses dans le champ d'une seule photo prise en moins d'une demi-heure de pose est une grande satisfaction! Bien sûr, on peut faire nettement mieux, notamment en faisant de la "HDR" pour résoudre la partie centrale de M42 qui apparaît ici sur-exposée. J'ai tout simplement omis de faire quelques poses supplémentaires courtes... Ce sera pour une autre fois :-)
En ce qui concerne le traitement numérique, on s'y est mis à 2! Et j'en profite donc pour remercier mon complice Anthony Fachinger avec qui je partage de très bons moments lors de nos soirées d'observation et de prise de vue! C'est lui qui a donné la touche finale à cette photo, avec un certain doigté bien appréciable.

Clickez sur l'image pour accéder aux détails (lien vers Astrobin). Clickez ensuite à nouveau sur la photo pour obtenir la version en haute résolution.

Sur un tout autre registre, voici une photo de la planète Jupiter, réalisée le 16 mars 2014. Sur cette photo, on voit très bien la fameuse grande tache rouge. Le petit rond noir est l'ombre portée d'un des satellites de la planète. Et tout ça depuis la terrasse de ma maison, Jupiter étant proche du zenith en ce moment!
 Il s'agit d'un premier essai d'un nouveau montage optique que je me suis procuré la veille à la foire annuelle des astronomes amateurs (la JOA à Lyon). J'y ai revendu tout ce que j'avais à vendre et j'ai pu m'acheter une nouvelle caméra qui a déja beaucoup fait parler d'elle (QHY5L-II-M) ainsi qu'une roue à filtres et des filtres RGB interférentiels. La caméra est monochrome (mais du coup beaucoup plus sensible que mon autre caméra couleur) et le principe est de prendre 3 photos avec à chaque fois un filtre différent (rouge, vert et bleu) et d'associer les 3 images obtenues pour obtenir une image couleur. L'ensemble (roue à filtre + caméra) est assemblé dans une très pratique lentille de barlow APM 2,7X achetée elle aussi récemment (voir la photo du montage complet en fin d'article). Le résultat ne semble peut-être pas très visible sur cette photo car il y avait beaucoup de turbulences, mais je peux vous dire que c'est très différent, plus fin et un rendu des couleurs bien meilleur! Cette caméra va aussi me permettre de gagner en précision d'autoguidage sur les photos du ciel profond.

Clickez sur l'image pour accéder aux détails (lien vers Astrobin)


La nouvelle lentille de barlow APM Coma Corrected 2,7X est vraiment le compagnon idéal d'un Newton à grande ouverture, pour le planétaire comme pour le ciel profond pour prendre en photo des objets de petite taille. Son corps est un véritable couteau suisse avec un adaptateur T2/2"/1,25" de très bonne qualité mécanique avec serrage annulaire rotatif. Quant à la lentille, elle corrige la coma (optimisée pour f/4) et sa qualité me semble irréprochable pour le prix!

Vue de la barlow APM avec son adaptateur T2
La caméra QHY5L-II dans le corps de la barlow APM, puis la roue à filtres
Moi et mon matos au Pic de l'huile!

A bientôt!

01 février 2014

Une supernova pour mon super nouveau téléscope!

ATTENTION: Depuis quelques temps, je remarque que les photos uploadées sur blogspot sont très nettement dégradées. Je vous conseille d'aller voir les photos originales sur ASTROBIN!

Hier soir, j'ai laissé entrer la lumière des étoiles dans mon tout nouveau tube newton en carbone! Et pas n'importe quelles étoiles, car dans le lot, il y avait la supernova SN2014J qui a été découverte récemment!
La mise en route fut difficile. Ayant passé une partie de l'hiver à mettre à niveau mon matériel, je n'avais plus de repères. Tout était à régler et les habitudes à prendre ou à reprendre. Rien ne marchait comme il fallait! Et en plus, il faisait froid. J'ai cru que mes doigts allaient geler avant de pouvoir faire au moins une photo test!

Mon test, je l'ai fait sur la fameuse nébuleuse "tête de cheval" (IC434). J'ai fait 7 poses de 5 minutes mais je n'ai pu en conserver que 3 à cause d'une lègère brume qui s'est levée au sud...

IC434 (nébuleuse de la tête de cheval), le 31/01/2014 depuis le pic de l'huile (73). Téléscope UNC 8" f/4 sur Orion Atlas, imageur Canon EOS 1000d non défiltré, autoguideur SW Mak90+caméra iNova PL-C2. Correcteur de Coma MPCC MarkIII et filtre Orion Skyglow 31mm. 3 poses de 5 minutes en 1600iso. 2 darks, 5 flats, 5 offsets. Traitement sous IRIS et GIMP.
Et oui, pour un premier essai, je suis content! L'autoguidage est nickel grace à la rigidité du tube en carbone et à la robustesse du porte oculaire, la grande ouverture me permet d'utiliser un filtre sans trop augmenter le temps de pose. Le correcteur de coma fait son office, les étoiles sont piquées jusqu'en bord de champ. Vivement les prochaines sessions!

Mais hier soir, il était impossible de ne pas pointer un téléscope sur la galaxie M82 qui héberge actuellement une étoile qui vient d'exploser en supernova! Cette étoile éclaire toute une région de cette galaxie, c'est vraiment un truc énorme! Et dans quelques jours, on ne la verra plus!

Le couple de galaxies M81 et M82.  le 31/01/2014 depuis le pic de l'huile (73). Téléscope TS UNC 8" f/4 sur Orion Atlas, imageur Canon EOS 1000d non défiltré, autoguideur SW Mak90+caméra iNova PL-C2. Correcteur de Coma MPCC MarkIII et filtre Orion Skyglow 31mm. 7 poses de 4 minutes en 800iso. 3 darks, 5 flats, 5 offsets. Traitement sous IRIS et GIMP.

La supernova 2014J est bien visible dans la galaxie M81 (galaxie du cigare).

Alors mes photos d'hier sont un peu baclées, le but étant surtout de tester ce nouveau téléscope! Mais je ne suis pas déçu!

Et voici donc mon nouveau téléscope:





C'est un TS optics UNC avec un miroir de 200mm et une longueur focale de 800mm (ouverture f/4) avec un porte oculaire ACU. Le tube est en carbone et dispose de baffles à l'intérieur pour limiter les problèmes de réflexion. Le support de secondaire est robuste et permet une collimation stable. Non visibles sur les photos, 2 accessoires indispensable avec ce genre de tube: un correcteur de coma MPCC MarkIII et une queue d'arronde Losmandy (cette dernière permet une fixation plus facile et plus rigide, et permet d'éventuellement fixer l'autoguideur en côte à côte pour un meilleur équilibrage)

A bientôt, peut-être avec une nouvelle photo de M82 et sa supernova "éteinte" :-)